Tout savoir sur l'infection dentaire
infection-dentaire-11.jpginfection-dentaire-12.jpginfection-dentaire-13.jpginfection-dentaire-14.jpginfection-dentaire-15.jpg

Infection dentaire sous couronne

Infection dentaire sous couronne : différentes infections dentaires

L’infection dentaire sous couronne se caractérise en général par du pus au niveau de la racine de la dent, en dessous de la couronne dentaire implantée, et une mauvaise haleine. Les différentes complications suite à une implantation de couronne dentaire peuvent être des infections dentaires bien connues des dentistes, soit un kyste qui est en fait une tumeur bénigne soit à un abcès dentaire. Qu’il s’agisse d’un kyste ou d’un abcès dentaire, les symptômes sont généralement les mêmes, une douleur dentaire isolée ou une douleur dentaire avec rougeur de la gencive/gonflement de la gencive, mais ces signes sont souvent moins fréquents au détriment de signes beaucoup plus graves qui apparaissent sur le tard, lorsque l’infection est déjà à un stade avancé : douleur lancinante voire insupportable, mauvaise haleine, maux de tête et fièvre. La douleur lancinante provient du fait qu’au moment de l’inflammation (localisée sous la couronne) non traitée, les microbes ont attaqué et détruit la pulpe qui cause l’inflammation, et ont continué leur progression jusqu’aux os de la mâchoire.

Traitement de l’infection dentaire sous couronne

Pour traiter une infection dentaire sous couronne à ses débuts (stade inflammatoire), on peut se rendre chez le dentiste qui va traiter la cause directe de l’infection sous la couronne et prescrira des antibiotiques pour une durée de 6 jours à 8 jours (qui permettront de refroidir l’infection), surtout s’il craint une évolution de l’infection. Mais si l’infection est à un stade avancé, le seul traitement consistera à la prise d’antibiotiques durant 6 jours à 8 jours et des anti-inflammatoires durant 3 jours à 4 jours. La prise de ces médicaments aura pour but d’éviter l’amas de pus, avant l’incision de l’abcès ou du kyste sous anesthésie locale par le praticien. C’est uniquement lorsque le canal dentaire sera assaini et comblé par pâte d’obturation, que le praticien pourra remettre en place la couronne dentaire. Dans certains cas, le patient devra subir une opération chirurgicale dont le but est d’enlever la poche kystique. En définitive, quel que soit le traitement que subira le patient, il lui faudra ensuite suivre une hygiène bucco-dentaire rigoureuse.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions